Rechercher
  • L'équipe du Pop Up Pop

L'objet JAPON du mois : mon vase cassé



Vase cassé acheté dans une brocante (crédits photo AZ)

J'ai acheté ce vase japonais assez ancien dans une brocante, pas cher du tout car il était cassé en plusieurs endroits. Mais c'est justement ça qui m'a attiré. Le vase était cassé, certes, mais il avait été recollé avec un soin particulier, à l'aide de joints dorés. En rentrant, j'ai fait une recherche sur le net et c'est comme ça que j'ai appris ce qu'était le KINTSUGI: l'art séculaire de réparer de la poterie brisée avec de l'or.

Kintsugi (ou Kintsukuroi, qui signifie «réparation dorée») est donc l'art japonais de la réparation qui rend unique, meilleure, plus intéressant et complexe que ne l'était la pièce avant la cassure. Cette méthode de réparation célèbre l'histoire unique de chaque objet en mettant l'accent sur ses fractures et ses ruptures au lieu de les masquer ou de les dissimuler. Le Kintsugi rend souvent la pièce réparée encore plus belle que l'original en la revitalisant avec une nouvelle vie. Histoire L'art du Kintsugi remonte à la fin du 15ème siècle. Selon la légende, le shogun japonais Ashikaga Yoshimasa a envoyé un un bol à thé cassé en Chine pour réparation. À réception du bol, Yoshimasa était mécontent de constater qu'il vait été réparée avec de vilaines agrafes métalliques. I a alors demandé a des artisans de trouver une solution plus esthétique, et c'est ainsi que le Kintsugi est né.


Voila mon vase et ses fêlures dorées. Je precise que le lingot n'est pas véritable ;) C'est un presse-papier du designer Arik LEVI

Et voila d'autres exemples de Kintsugi.

Instant philo à 2 balles: j'essaye d'appliquer le Kintsugi a tout ce qui peut arriver dans la vie de tous les jours, en cherchant à réparer toutes les petites fêlures avec une colle dorée ;)

70 vues